Appel au dialogue pacifique et sans violence

Le comité référendaire « NON au durcissement de la loi Covid » s’engage en faveur d’une culture du dialogue respectueuse et sans violence, car ce n’est que de cette manière que la liberté d’expression et d’opinion, ainsi que la démocratie, sont possibles.

Depuis quelque temps, on assiste à une agressivité croissante à tous les niveaux et de la part d’une grande variété d’acteurs concernés par la votation sur la révision de la loi Covid du 28 novembre.

Nous constations avec regrets que le Conseil fédéral a déjà manqué à sa parole à plusieurs reprises dans cette affaire. Ainsi, le conseiller fédéral Alain Berset avait promis : « Lorsque tous les adultes qui le souhaitent auront été pleinement vaccinés, la phase de normalisation pourra commencer. Le Conseil fédéral estime que les restrictions sociales et économiques ne se justifieront plus dans ce cas (…). Cette stratégie sera maintenue même si, contrairement aux attentes, la propension de la population à se faire vacciner reste faible » ! Mais au lieu de tenir sa parole, le conseiller fédéral Berset et ses collègues ont une fois de plus renforcé les mesures Covid et mettent désormais de nombreux Suisses sous pression avec la vaccination forcée. Ainsi, intentionnellement ou non, Alain Berset entretient un débat émotionnellement tendu.

Cette légitime critique de la conduite du Conseil fédéral doit également être accepté par et dans les médias, qui – c’est regrettable – ont de plus en plus tendance à stigmatiser les centaines de milliers de personnes qui, dans notre pays, critiquent la vaccination forcée. Ces derniers sont éhontément traités de « conspirationnistes » ou de « complotistes ». Il est tout autant regrettable que les médias ne rendent pas compte de manière neutre des grandes manifestations pacifiques, mais exagèrent les incidents individuels causés par quelques têtes brûlées et autres provocateurs qui, par leur agissements, tentent de diffamer la majorité des manifestants pacifiques.

Nous appelons aussi clairement tous les opposants aux nouvelles mesures de la loi Covid à se comporter de manière pacifique et non-violente. Nous nous distançons clairement de tout comportement agressif ou violent.

Nous appelons toutes les personnes concernées, le Conseil fédéral, les politiciens de tous les partis, les médias et tous les citoyens engagés à calmer leurs ardeurs, à agir et argumenter de manière pondérée, pacifique et non violente.

Nous restons à votre disposition pour toutes vos questions.

Michelle Cailler, porte-parole des Amis de la Constitution, 079 458 68 12
Rossana Scalzi, porte-parole du Réseau choix vaccinal, 079 291 95 90
campagne@loicovid-non.ch